Un AOC pour la filière Parfums et Arômes nommé « Grasse Expertise » - Ecomnews - 07/06/2017

Un AOC pour la filière Parfums et Arômes nommé « Grasse Expertise »

par Olivia Oreggia le 07/06/2017 à 08:06 Ecomnews

Sur le territoire grassois, la parfumerie représente pas moins de 5.000 emplois, 110 entreprises, le tout pour un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros. Une économie à part entière mais aussi un patrimoine unique qui doivent être protégés face à une concurrence féroce. Ainsi vient d’être lancée la marque Grasse Expertise.

Un logo comme une goutte de parfum. C’est le Club des Entrepreneurs du Pays de Grasse qui est à l’origine du projet, celui d’une marque collective, un label, une « forme d’AOC ». Pour son président, Jacques Pain, « il s’agit de réunir les entreprises de la filière parfums et arômes autour d’un besoin et d’une attente. A savoir défendre et transmettre des savoir-faire, une identité, et de marquer la différence de notre territoire ».

Berceau mondial de la parfumerie, le pays grassois ne peut en effet rester inactif s’il veut conserver sa place de capitale.

« Nous sommes dans un environnement concurrentiel qui ne fait de cadeaux à personne », nous explique Jérôme Viaud, maire de la ville et président de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse. « Mais ce qui fait la force de Grasse, c’est notre positionnement particulier, celui de notre histoire, de génération en génération, de personnes qui ont appris d’abord à cultiver la plante à parfum puis à la transformer. Cette force, personne ne peut nous enlever, mais nous devons la revendiquer et travailler au niveau du marketing

La ville s’engage ainsi fortement dans le soutien à la filière, en réservant bientôt par exemple des terrains constructibles à la culture des fleurs à parfums.

« La marque Grasse Expertise est un soutien à l’agriculture. Ce n’est pas du folklore ! », assure Carole Biancalana, présidente des Fleurs d'exception du Pays de Grasse. « Il s’agit de susciter des vocations, de réinstaller de jeunes agriculteurs sur nos terres et de développer nos produits. »

5.000 emplois et 2,4 milliards de chiffre d’affaires 

Bien loin du folklore en effet, sur le territoire grassois, la filière parfums et arômes est un écosystème unique qui génère pas moins de 5.000 emplois pour un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros. 

Grasse-expertise1

Jacques Pain et Jérôme Viaud, président de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse

« C’est une industrie qui résiste particulièrement bien en ces périodes de crise. On le voit bien dans Alpes-Maritimes, par rapport aux bassins cannois, antibois, niçois ou mentonnais, le bassin grassois est en avance en termes d’emplois, grâce à la parfumerie », poursuit Jérôme Viaud. « Grasse Expertise doit devenir un levier de réindustrialisation, de développement économique et d'innovation, générateurs d'emplois, source de rayonnement

A l’heure de sa création, Grasse Expertise compte 13 adhérents*, représentant chaque pan de cette extraordinaire filière : de la culture de la plante à parfum, à la fabrication industrielle d’arômes alimentaires, en passant par la création du produit fini ou encore de l’emballage, du packaging, ou de la recherche.

* ASFO, BLH, Bougie et Senteur, Catherine Levray Design, Le Clos de Callian, Le Domaine de Manon, Firmenich, les Fleurs d’Exception du Pays de Grasse, Les Parfumeries Fragonard, Fragrance Ressources, Passion Nez, le Groupe Robertet (qui investira 40M€ d’ici 2019 sur ses sites grassois), Tech Isi.

Visualisez l'article

 

 

Leave a comment

Popular post

1
1
Une marque...
1
1

LATEST COMMENTS

Сегодня безумно популярны старинные монеты....

Nazimopails on Une marque collective pour la filière parfums et arômes de Grasse - Premium Beauty News -06/06/2017

TEXT WIDGET

Quid non probes eius, a quo dissentias. Probarem, quae ille diceret? Perdiscere ludus esset. Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptu.

STAY TUNED BY SUBSCRIBING TO OUR NEWSLETTER.

WE WILL NOT SHARE YOUR EMAIL.